Juré : Claude GOASGUEN

Claude Goasguen

Claude Goasguen

Portrait

Claude Goasguen, né le 12 mars 1945 à Toulon (Var), est un homme politique français.

Enseignant de l’enseignement supérieur public, puis avocat, il est député de la 10e circonscription de Paris de 1993 à 1995 et ministre de la Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Citoyenneté dans le premier gouvernement Juppé.

Ancien secrétaire général de l’UDF et porte-parole de Démocratie libérale, il est député de la 14e circonscription de Paris depuis 1997 et maire du 16e arrondissement de Paris depuis le 29 mars 2008.

Claude Goasguen est issu de l’importante communauté bretonne de Toulon, préfecture maritime. Il déménage pour Paris durant son adolescence.

Passé par le lycée Henri-IV, il entre à la faculté de droit de l’université de Paris, qui deviendra après Mai 68 l’université Paris-II Panthéon-Assas.

Diplômé d’études supérieures de droit en 19698 et docteur en droit en 19769 de l’université Panthéon-Assas Paris II, son domaine d’études était l’histoire du droit et notamment le droit romain.

De 1971 à 1976, il est assistant à l’université Paris XIII, puis maître-assistant de 1976 à 1982. Maître de conférences de 1982 à 1986, il est doyen de la faculté de droit de 1982 à 1984.

En 1986, il rejoint le cabinet du ministre de l’Éducation nationale René Monory en tant que conseiller technique chargé des relations avec le monde de l’entreprise et de la formation professionnelle. Nommé inspecteur général de l’Éducation nationale en 1987 par René Monory, il occupe le poste de recteur d’académie et de directeur du Centre national d’enseignement à distance du 2 décembre 1987 au 3 janvier 1991, puis est placé en service détaché afin d’exercer ses mandats électifs.

il est aujourd’hui maître de conférences à HEC et avocat à la Cour d’appel de Paris depuis septembre 2003.

De 1986 à 1988, il est conseiller technique auprès du ministre de l’Éducation nationale, René Monory, chargé des relations avec le monde de l’entreprise et de la formation professionnelle.3 ».

En 2002, il rejoint l’UMP lors de la fusion de DL avec celle-ci. Il y est notamment délégué général chargé des universités et de la recherche à partir de 2005. Il est également le président des Réformateurs de Paris, aile libérale de l’UMP.

De mai à novembre 1995, il est ministre de la Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Citoyenneté dans le premier gouvernement d’Alain Juppé. Il réussit son parachutage dans la 14e circonscription de Paris(quartiers d’Auteuil et de La Muette, dans le 16e arrondissement), en étant élu député pour la période 1997-2002 dès le premier tour avec plus de 70 % des suffrages. Lors des élections législatives des 10 et 17 juin 2007, il est élu dès le premier tour avec 65,83 % des voix

14 mars 1983 – 19 mars 1989 : membre du Conseil de Paris, élu du 14e arrondissement
17 mars 1986 – 7 mai 1993 : membre du conseil régional d’Île-de-France
20 mars 1989 – 18 mars 2001 : adjoint au maire de Paris
2 mai 1993 – 18 juin 1995 : député de la 10e circonscription de Paris
18 mai 1995 – 7 novembre 1995 : ministre de la Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Citoyenneté
depuis le 19 juin 1995 : membre du Conseil de Paris
depuis le 1er juin 1997 : député de la 14e circonscription, puis de la nouvelle 14e circonscription de Paris
depuis le 29 mars 2008 : maire du 16e arrondissement de Paris

Tous les Jurés

Edgar Faure

Le Prix Edgar Faure

Toutes les Remises de Prix

L’association Edgar Faure

Bibliographie d’Edgar Faure

Découvrez d’autres Jurés du Prix Edgar Faure

François Baroin

François Heilbronn

François Patriat

François Rebsamen

François Sauvadet

Frédéric De Saint Sernin